Historique de la Yukon Quest

La course internationale de chiens de traîneaux Yukon Quest de 1 000 milles (1 600 kilomètres) doit son nom à « la route du Nord », c’est-à-dire le fleuve Yukon et les voies terrestres historiques empruntées par les prospecteurs, les aventuriers, les facteurs et les transporteurs de fournitures pour se rendre vers les districts aurifères du Klondike et ceux de l’intérieur de l’Alaska.

ORIGINES DE LA YUKON QUEST

En 1983, quatre mushers sont assis à une table du Bull’s Eye Saloon à Fairbanks, en Alaska. La conversation se transforme en discussion sur une nouvelle course de chiens de traîneaux, émaillée de « et si? ».

  • Et si la course suivait une piste historique?
  • Et si c’était une course de chiens de traîneaux internationale?
  • Et si la course durait un peu plus longtemps?
  • Et si elle remontait le fleuve Yukon?

Des discussions à propos d’une course de chiens de traîneaux entre Fairbanks et Whitehorse ont lieu dès 1976. Mais il a fallu attendre cette conversation entre Roger Williams, Leroy Shank, Ron Rosser et William « Willy » Lipps pour que la Yukon Quest devienne réalité. En l’honneur du fleuve Yukon qui constituait autrefois la route dans le Nord, les mushers baptisent la course « Yukon Quest ». La piste allait suivre les routes empruntées par les prospecteurs pour se rendre au Klondike durant la ruée vers l’or de 1898, et du Klondike vers l’intérieur de l’Alaska pendant les ruées vers l’or suivantes du début du XXe siècle.

La première course internationale de chiens de traîneaux Yukon Quest de 1 000 milles (1 600 kilomètres) met à l’épreuve la logistique et les compétences de toutes les personnes impliquées. En 1984, 26 équipes quittent Fairbanks. Au cours des 16 jours suivants, 20 équipes arrivent à Whitehorse. Six équipes abandonnent la course pendant le parcours.

Terminant la course en un peu plus de 12 jours, Sonny Lindner devient le premier champion de la Yukon Quest.